Voici le témoignage de Flora MacDonald sur sa participation à la fuite de Bonnie Prince Charlie.
Nous vous présentons ici un document original de 1746 ainsi que sa traduction en français. C’est un exemple rare de témoignage authentique sur un fait historique devenu légendaire.

Contexte

Après la lourde défaite de la bataille de Culloden, le Prince Charles Édouard Stuart est en fuite à travers les Highlands.

Il se cache et traverse l’ouest des Highlands ainsi que les hébrides extérieures pendant 5 mois. Bien que sa tête est mise à prix à 30 000 livres, une somme colossale, aucun highlander ne l’a jamais dénoncé.

L’un des épisodes les plus connus de sa fuite est certainement le passage du prince sur l’île de Skye, accompagné par Flora MacDonald et quelques compagnons, il fût contraint de se déguiser en femme et de prétendre être une servante irlandaise, « Betty Burke », afin de voyager incognito.

L'épisode de l'île de Skye

En juin 1746, à l’âge de 24 ans, Flora MacDonald vit sur l’île de Benbecula, dans les Hébrides intérieures, lorsque le prince Charles Édouard Stuart vient y chercher refuge après la bataille de Culloden. Le compagnon du prince, le capitaine O’Neill, demande son assistance pour permettre au prince d’échapper à une capture. L’île est contrôlée par le gouvernement Hanovrien, qui emploie une milice locale, mais les MacDonald sont secrètement acquis à la cause jacobite.

Le commandant de la milice locale est le beau-père de Flora, Hugh MacDonald. Il lui donne un laissez-passer pour circuler à travers l’île, un serviteur, une bonne à toute faire irlandaise, Betty Burke, et un équipage de six hommes pour le bateau. Le prince est déguisé en tant que Betty Burke. Après un premier échec à Waternish, le groupe débarque à Kilbride, qui offre un accès facile vers Mugstat, le siège de Sir Alexander MacDonald. Le prince se cache dans les rochers tandis que Flora MacDonald lui trouve de l’aide dans le voisinage. Il est décidé qu’il se rendra à Portree, Skye et, de là, rejoindra Glam, sur l’île de Raasay.

Le prince Charles déguisé en Betty Burke "Charles as Betty" - 1888
Le prince Charles déguisé en Betty Burke "Charles as Betty" - 1888

Le témoignage de Flora MacDonald

Le texte

Transcript en anglais

Copy of the Declaration of Miss MacDonald,
Apple Cross Bay, July 12th 1746

Miss Mc. Donald, Daughter in Law of Mc. Donald of Milton in Sky, [Skye] being, by General Campbell’s order, made Prisoner for assisting the eldest son [Bonnie Prince Charlie] of the Pretender in his escape from South Uist, & asked to declare the Circumstances thereof, says, That about six weeks ago, she left her Father in Law’s house at Armadach [Armadale] in Sky, & went South to see some friends.

Being asked, if she had any Invitation from those who persuaded her to do what she afterwards ingaged [engaged] in for the young Pretender or any Body else, before she left Sky; answered in the Negative, and says that at the time of her leaving Sky, she did know where the young Pretender was, but only heard He was Some where on the long Island: that she stay’d at (what they call) a Sheilling [small hut or cottage] of her brother’s, on the hills, near Ormaclait [Ormacleit] the house of Clan Ronald; and that, about the 21of June, O Neil, or as they call him Nelson, came to where she stay’d, & proposed to her, that as he heard she was going to Sky, that the young Pretender should go with her.

With her in Woman’s cloathes [clothes], as her servant which she agreed to. O Neil then went and fetched the young Pretender who was on the Hills not far off, when they settled the manner of their going.
Miss MacDonald says, that after this she went & stay’d with Lady Clan Ranold [Ronald], at her House, three days, communicated the scheme to her, & desired that she would furnish cloathes for the young Pretender, as her own would be too little. During Miss MacDonald’s stay at Ormaclait, O Neil came frequently from the young Pretender to Clan Ronald’s House to inform her where he was, what stepps had been taken for their voiage [voyage], and at the same time to hasten her to get her affairs in Readiness for going off.

Miss Mac Donald says, that the 27th past, she, Lady Clan Ronald, her eldest Daughter, & one John MacLean, who had by Lady Clan Ronald’s order, acted as Cook to the Pretender, during his stay on the Hills, went to a place called Whea where they expected to meet the young Pretender; but not finding him there, they went on to a Placed called Roychenish, where they found him, taking with them the women’s Apparel furnished by Lady Clan Ronald, he was dressed in.  Here they heard of General Campbell’s being come to South Uist, & that Captain Fergussone was within a mile of them. When they got this Information, they were just going to Supper. But then went of very precipitately, & sat up all night at a Sheilling call’d Closchinisch.

Saturday, June 25th: the Cutter and Wherrier, which attended General Campbell having got from Bernera [Berneray], near the Harris, through the last side of the long island, & passing not far from them, put them again into great Fears, least anybody should land there. However, they continued there ’till about 9 at Night, when the Young Pretender, Miss Mac Donald, one MacAchran, with five men for the Boat’s crew, imbarked [embarked] & put to sea, Lady Clan Ronald having provided Provisions for the voyage.

The 29 about 11 in the Morning they got to Sky near Sir Alexander MacDonald’s House. Here Miss Mac Donald and Mac Achran landed, leaving the young Pretender in the Boat, they went to Sir Alexander Mac Donald’s House; and from thence Miss MacDonald sent for one Donald Mac Donald, who had been in the Rebellion, but had delivered up his arms some time ago. She imployed this Person to procure [get] a Boat to carry the young Pretender to Rasay, after acquainting him with their late voyage & where she had left the young Pretender . Miss Mac Donald stay’d & dined with Lady Margaret Mac Donald, but Mac Donald & Mac Achran returned to the Boat, to inform what was done.

Miss Mac Donald being asked why Rasay was pitched upon for the young Pretender to retreat to, she answered that it was in hopes of meeting Rasay himself, with whom he was to consult for his future security.

After dinner, Miss Mac Donald set out for Portree it being resolved that they should lodge there that Night; but on the Road overtook the young Pretender & Mac Anchran of Kingsbury. She told them she must call at Kingsbury’s House, & desired they would go there also. Here, Miss Mac Donald was taken sick, & therefore with the other two, was desired to stay all night, which they agreed to. She had a Room to herself; But the young Pretender & Mac Achran lay in the same Room. At this time he appeared in women’s Cloathes, his Face being partly concealed by a Hood or Cloak.

Being asked, if while they were at Kingsbury’s House, any of the Family inquired who the disguised Person was; answers, that they did not ask; but that she observed the People of the Family whispering as if they suspected him to be some Person that desired not to be known and from the Servants she found they suspected him to be Mac Leod of Bernera, who had been in Rebellion.  But, being pressed to declare what she knew or believed of Kingsbury’s knowledge of his Guest, owns, that she believes, he must suspect it was the young Pretender.

The 30th of June, Miss Mac Donald set out on Horseback from Kingsbury’s House for Portree, having first desired the young Pretender might put on his own cloathes somewhere on the Road to Portree, as she had observed that the other dress rather made him more suspected. Miss got to Portree about 12: at night, where she found Donald Mac Donald, who had been sent before to procure a Boat then The young Pretender & Mac Ancran arrived about an Hour after. Here he took some Refreshment, changed a Guinea [twenty-one shillings], paid the Reckoning [bill], took his Leave of Miss Mac Donald & went out with Donald Mac Donald, but who, after seeing him to the Boat returned. She believes he went to Rasay [Raasay, an island between the Isle of Skye and the mainland of Scotland], but cannot tell what is become of him since.

Traduction en Français

Copie de la déclaration de Miss McDonald,
Baie de Apple Cross, 12 Juillet 1746

Miss McDonald, fille légitime de McDonald of Milton à Skye, faite prisonnière sous l’ordre du Général Campbell, pour avoir prêté assistance au fils aîné [Bonnie Prince Charlie] du Prétendant lors de son évasion de South Uist, et appelée à déclarer les circonstances des faits, déclare, qu’il y a environ six semaines, elle quitta la maison de son beau-père située à Armadach [Armadale] in Sky, et partit pour South rendre visite à des amis.

Amenée à déclarer, si elle avait reçu quelque invitation de la part de ceux qui l’on persuadé de faire ce dans quoi elle s’est par la suite impliquée pour le jeune Prétendant [,] ou de qui que ce soit, avant de quitter Sky ; répond à la négative, et déclare qu’au moment de quitter Sky, elle savait où se trouvait le jeune Prétendant, mais avait seulement entendu dire qu’Il se trouvait quelque part sur l’île principale : qu’elle a logé dans (ce qu’on surnomme) un Sheilling [petite hutte ou cottage] appartenant à son frère, sur les collines, près d’Ormaclait [Ormacleit] de la maison du Clan Ronald ; et que, vers le 21 juin, O Neil, ou Nelson de son surnom, vint la voir, et de lui proposer, comme il avait entendu dire qu’elle partait pour Skye, que le jeune Prétendant l’accompagne.

En l’habillant de vêtement de femme, comme sa servante [,] ce qu’elle approuva. Alors O Neil alla et retrouva le jeune Prétendant qui se trouvait sur les collines non loin, quand ils eurent décidé de la manière dont ils procéderaient. Miss McDonald déclare, qu’après cela elle alla et logea chez Lady Clan Ranold [Ronald], dans sa maison, trois jours, lui fit part du plan, et demanda qu’elle fournisse les habits pour le jeune Prétendant, les siens étant trop petits. Durant que Miss McDonald séjournait à Ormaclait, O Neil vint fréquemment visiter la maison du clan Ronald de la part le jeune Prétendant pour l’informer d’où il se trouvait, comment avançait leur voyage, et du même temps l’empresser de mettre ses affaires en ordre pour le départ.

Miss McDonald déclare, qu’après le 27 du mois, elle, Lady Clan Ronald, sa Fille aînée, et un dénommé John MacLean, qui, par l’ordre de Lady Clan Ronald, agissait comme cuisinier pour le compte du jeune Prétendant, prirent avec eux les vêtements de femme fournis par Lady Clan McDonald, dont il [le jeune Prétendant] fût habillé. A ce moment ils apprirent la venue du Général Campbell à South Uist, et que le Capitaine Fergussone se trouvait à moins d’un mile d’eux. Quand ils reçurent cette information, ils s’apprêtaient à souper. Mais ils s’enfuirent alors précipitamment, et passèrent la nuit au Sheilling de Closchinisch.

Samedi 25 juin : les Cutter et Wherrier, qui assistèrent le Général Campbell selon Bernera [Berneray], passèrent non loin d’eux, près des Harris, à travers les confins de l’île principale, et leur fît à nouveau grand peur, comme quiconque se trouva là. Toutefois, ils continuèrent d’avancer jusqu’aux environs de vingt-et-une heure, quand le jeune Prétendant, Miss Mac Donald, le dénommé MacAchran, avec cinq hommes de l’équipage, embarquèrent et prirent la mer, Lady Clan Ronald ayant préparé les provisions pour le voyage.

Le 29 aux environs de onze heures ils arrivèrent à Sky près de la maison de Sir Alexander MacDonald. Miss Mac Donald et Mac Achran amarrèrent ici, laissant le jeune Prétendant sur le bateau, ils se rendirent à la maison de Sir Alexander Mac Donald ; de là Miss MacDonald envoya un dénommé Donald Mac Donald, qui avait pris part à la rébellion, mais avait déposé les armes quelques temps auparavant. Elle employa cette personne afin d’obtenir un bateau pour amener le jeune Prétendant à Rasay, après l’avoir entretenu de leur dernier voyage et du lieu où elle avait quitté le jeune Prétendant. Miss Mac Donald logea et dîna avec Lady Margaret Mac Donald, mais Mac Donald et Mac Achran retournèrent au bateau, pour informer de ce qui avait été fait.

Amenée à déclarer pourquoi Rasay fût choisie comme lieu de retraite du Prétendant, elle répond que cela était en l’espoir de rencontrer Rasay lui-même, avec qui il [le Prétendant] devait discuter de sa sécurité future.
Après le dîner, Miss MacDonald partit pour Portree en décidant qu’ils devraient y passer la nuit ; mais sur la route devança le jeune Prétendant et Mac Anchran. Elle leur dit qu’elle devait s’annoncer à la maison Kingsbury, et désira qu’ils s’y rendent également. Là, Miss MacDonald tomba malade, et dû alors passer la nuit là, avec les deux autres, lesquels approuvèrent. Elle eu sa propre chambre ; mais le jeune Prétendant et Mac Achran partageaient la même chambre. A ce moment il était vêtu d’habits de femme, son visage en partie dissimulé par un capuchon ou un voile.

Amenée à déclarer, si lorsqu’ils se trouvaient à la maison Kingsbury, quiconque dans la famille s’enquérit de savoir qui était la personne déguisée ; elle répond, que personne ne le fît ; mais qu’elle avait remarqué les membres de la famille chuchoter comme s’ils le suspectaient d’être une personne qui ne voulait pas être reconnue et elle appris auprès des serviteurs qu’ils le suspectaient d’être Mac Leod of Bernera, qui avait pris part à la rébellion. Mais, exigeant qu’elle déclare instamment ce qu’elle savait ou pensait que Kingsbury savait de son hôte, avoue, qu’elle croît, qu’il a dû suspecter que ce soit le jeune Prétendant.

Le 30 juin, Miss MacDonald chevaucha de la maison Kingsbury à Portree, désirant en premier lieu que le jeune Prétendant revêtisse ses propres habits quelque part sur la route pour Portree, ayant remarqué que la robe précédente l’avait rendu plus suspect. Miss arriva à Portree aux environs de minuit, où elle retrouva Donald Mac Donald, qui avait été envoyé en avance afin de procurer un bateau [,] puis le jeune Prétendant et Mac Ancran arrivèrent environ une heure plus tard. Là il se rafraîchit, échangea un Guinea [vint-et-un shillings], paya la note, quitta Miss Mac Donald et sortit avec Donald Mac Donald, mais qui, après l’avoir vu s’en retourna au bateau. Elle pense qu’il se rendit à Rasay [Raasay, une île entre l’île de Skye et le continent d’Ecosse], mais ne peut dire ce qu’il advint de lui depuis.

Par la suite...

Charles rejoint finalement la frégate française « L’Heureux » et embarque pour la France le 20 septembre 1746. Il ne reverra plus jamais l’Écosse.

À l’endroit de son embarquement, sur les rives du Loch nan Uamh dans le Lochaber est désormais érigé un cairn commémorant le départ du prince…

Quant à Flora MacDonald, elle est arrêtée et emmenée à Londres pour avoir aidé à la fuite du prince. Après un court emprisonnement à la Tour de Londres, on l’autorise à vivre hors de ses murs, sous la garde d’un « messager » ou geôlier. Quand l’Acte d’Amnistie est appliqué en 1747, elle est relâchée.

Elle se marie en 1750, émigre aux Amériques en 1773 et retournera en Écosse en 1779. elle meurt en 1790 à Kingsburgh, sur l’île de Skye, à l’âge de 68 ans. Une statue a été élevée à sa mémoire à Inverness, en Écosse.

Bonus : dans la culture populaire

The Skye Boat Song joué par le Clan Stewart Pipe Band

The Skye Boat Song : les paroles

Paroles originales (1884)
[Chorus:] Speed, bonnie boat, like a bird on the wing,
Onward! the sailors cry;
Carry the lad that’s born to be King
Over the sea to Skye.

Loud the winds howl, loud the waves roar,
Thunderclaps rend the air;
Baffled, our foes stand by the shore,
Follow they will not dare.

[Chorus]

Though the waves leap, soft shall ye sleep,
Ocean’s a royal bed.
Rocked in the deep, Flora will keep
Watch by your weary head.

[Chorus]

Many’s the lad fought on that day,
Well the claymore could wield,
When the night came, silently lay
Dead on Culloden’s field.

[Chorus]

Burned are their homes, exile and death
Scatter the loyal men;
Yet ere the sword cool in the sheath
Charlie will come again.

Poème de Robert Louis Stevenson (1892)
[Chorus:] Sing me a song of a lad that is gone,
Say, could that lad be I?
Merry of soul he sailed on a day
Over the sea to Skye.

Mull was astern, Rùm on the port,
Eigg on the starboard bow;
Glory of youth glowed in his soul;
Where is that glory now?

[Chorus]

Give me again all that was there,
Give me the sun that shone!
Give me the eyes, give me the soul,
Give me the lad that’s gone!

[Chorus]

Billow and breeze, islands and seas,
Mountains of rain and sun,
All that was good, all that was fair,
All that was me is gone.

« Mo Ghile Mear » (My Gallant Darling – Mon Galant Chéri) interprété par Mary Black
Un poème composé au 18e siècle par Seán Clárach Mac Domhnaill (poète irlandais)
en l’honneur de Bonnie Prince Charlie

Sources

Merci à Emma « Flora » Dardeau pour la traduction vers le français du témoignage.